Baidu lancera en juillet sa technologie pour voiture autonome

mercredi 19 avril 2017 09h43
 

(Reuters) - Baidu Inc a annoncé mardi qu'il lancerait sa propre technologie pour voiture autonome utilisable dans un environnement restreint en juillet, avant de l'étendre progressivement à la conduite sur autoroutes et en ville d'ici 2020.

Le projet est baptisé Apollo, en référence au programme spatial de la Nasa, a précisé le géant chinois de la recherche sur internet, ajoutant qu'il s'associerait à des partenaires pour les véhicules, les capteurs et autres composants nécessaires à cette nouvelle plate-forme.

Dans le cadre de son développement dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA), le groupe a nommé en janvier Qi Lu, un ancien de Microsoft, au poste de directeur général délégué.

Deux mois après sa nomination, le responsable scientifique de Baidu, Andrew Ng, qui dirigeait les projets d'IA et de réalité augmenté (RA), a démissionné.

En octobre dernier, le groupe a également créé un fonds de 200 millions de dollars (187 millions d'euros) destiné au développement de l'AI. Un mois auparavant, il avait lancé un fonds de 3 milliards de dollars dédié aux start-ups.

"(...) Une des plus grandes opportunités qu'offre l'IA, c'est les véhicules intelligents", a déclaré Qi Lu dans un communiqué.

Parallèlement, l'équipementier allemand Robert Bosch a annoncé mercredi qu'il travaillerait avec Baidu et les éditeurs de solutions de cartographie chinois AutoNavi et NavInfo dans les projets de voitures autonomes

En novembre dernier, Baidu et BMW ont annoncé mettre un terme à leur collaboration sur les véhicules autonomes en raison de divergences de vue.

(Sangameswaran S et Shalini Nagarajan à Bangalore, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Baidu Inc a annoncé mardi qu'il lancerait sa propre technologie pour voiture autonome utilisable dans un environnement restreint en juillet, avant de l'étendre progressivement à la conduite sur autoroutes et en ville d'ici 2020. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song