L'ère Macron bénéficie de premiers vents favorables

vendredi 19 mai 2017 17h04
 

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - Les Français accueillent favorablement les premiers pas présidentiels d'Emmanuel Macron, approuvé sur son gouvernement et promis, pour l'heure, à un bon score aux législatives au regard des sondages réalisés depuis son accession au pouvoir.

Sept Français sur dix (69%) approuvent ainsi la nomination, lundi, de l'élu de droite Edouard Philippe au poste de Premier ministre et la composition de son gouvernement pluriel, selon un sondage Odoxa pour France Info publié vendredi.

Approuvé à 75%, le choix de Nicolas Hulot pour le poste de ministre de la Transition écologique et solidaire est particulièrement apprécié au sein d'un gouvernement paritaire, ouvert à la société civile et à différents bords politiques.

La "recomposition politique" appelée de ses voeux désormais sur les rails, Emmanuel Macron a besoin d'une majorité aux élections législatives des 11 et 18 juin pour mettre en oeuvre ses engagements, à commencer par la moralisation de la vie politique et la réforme du droit du travail.

La République en marche, le mouvement créé il y a un peu plus d'un an par le nouveau président pour l'accompagner dans sa course à l'Elysée, a désigné 526 candidats, dont plus de la moitié sont novices en politique et environ 80 ont été proposés par le MoDem, le parti centriste du nouveau ministre de la Justice, François Bayrou.

Rattachés à l'étiquette "La République en marche", ils "s'engageront donc à s'inscrire dans le groupe parlementaire du même nom", précise le parti vendredi dans un communiqué.

Six ministres, dont celui de l'Economie Bruno Le Maire, sont candidats aux législatives, où une victoire s'impose sous peine d'être écartés du gouvernement.

En attendant la clôture officielle de la période de dépôt des candidatures, ce vendredi soir, les enquêtes d'opinion accordent une large avance au camp Macron.   Suite...

Les Français accueillent favorablement les premiers pas présidentiels d'Emmanuel Macron, approuvé sur son gouvernement et promis, pour l'heure, à un bon score aux législatives au regard des sondages réalisés depuis son accession au pouvoir. /Photo prise le 18 mai 2017/REUTERS/Philippe Wojazer