March 15, 2019 / 10:54 AM / 7 days ago

Spotify veut les avantages du gratuit sans être gratuit, dit Apple

(Reuters) - Apple a réagi à la plainte pour abus de position dominante déposée par Spotify Technology auprès des autorités européennes de la concurrence en déclarant que le service de musique en ligne du groupe suédois “souhaitait bénéficier de tous les avantages d’une application gratuite sans être gratuit”.

Apple a réagi à la plainte pour abus de position dominante déposée par Spotify Technology auprès des autorités européennes de la concurrence en déclarant que le service de musique en ligne du groupe suédois "souhaitait bénéficier de tous les avantages d'une application gratuite sans être gratuit". /Photo REUTERS/Brendan McDermid

Spotify, numéro un mondial de la musique en streaming, a accusé mercredi le groupe à la pomme de priver les consommateurs de choix en mettant injustement des bâtons dans les roues des autres fournisseurs de services de musique via son magasin App Store, au bénéfice d’Apple Music, lancé en 2015.

En réponse à cette plainte, Apple a déclaré jeudi avoir approuvé et distribué près de 200 mises à jour d’applications pour le compte de Spotify, qui ont donné lieu à plus de 300 millions de téléchargements.

“La seule fois où nous avons demandé des modifications, c’est lorsque Spotify a tenté de contourner les mêmes règles qui s’appliquent à toutes les autres applications”, écrit Apple dans un communiqué.

“Spotify est libre de créer des applications pour nos produits et nos plates-formes, voire de les concurrencer et nous espérons qu’il le fera”, ajoute le groupe américain.

Le groupe suédois a lancé un site internet, baptisé “Time to Play Fair, qui décrit les pratiques d’Apple pour faire de sa plate-forme un “terrain de jeu inégal”, une accusation que le groupe américain rejette.

Apple prélève notamment une commission de 30% sur le montant des applications et des abonnements vendus sur l’App Store, ce qui renchérit le coût des services de ses concurrents.

Le groupe suédois critique également le fait que Siri, l’application de reconnaissance vocale d’Apple, ne permet aux utilisateurs de l’iPhone de jouer de la musique stockée chez Spotify. La plate-forme musicale dit aussi qu’Apple lui a interdit l’accès à sa montre connectée.

Pour sa défense, Apple dit avoir contacté à plusieurs reprises Spotify sur Siri et AirPlay 2 et le groupe suédois a répondu travailler sur ces technologies.

Spotify n’était pas disponible dans l’immédiat pour un commentaire sur la réaction d’Apple.

Subrat Patnaik à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below