July 1, 2020 / 5:27 AM / 12 days ago

Boeing a laissé la FAA dans le flou sur le 737 MAX

WASHINGTON/SEATTLE/CHICAGO (Reuters) - Boeing a échoué à soumettre à l’administration américaine de l’aviation civile (FAA) des documents de certification détaillant les changements apportés au système anti-décrochage MCAS du 737 MAX mis en cause dans deux accidents meurtriers l’an dernier, selon un rapport gouvernemental que Reuters a consulté.

Boeing a échoué à soumettre à l'administration américaine de l'aviation civile (FAA) des documents de certification détaillant les changements apportés au système anti-décrochage MCAS du 737 MAX mis en cause dans deux accidents meurtriers l'an dernier. /Photo prise le 29 juin 2020/REUTERS/Karen Ducey

Le système MCAS n’était “pas un domaine prioritaire” parce que Boeing l’a présenté à la FAA comme une modification du système de compensation de vitesse qui existait déjà sur l’appareil, avec une portée et une utilisation limitées, est-il écrit dans le très attendu rapport de l’inspecteur général du département américain des Transports.

Le document de 52 pages, daté du 29 juin et qui doit être rendu public mercredi, met au jour des erreurs commises à la fois par Boeing et par la FAA dans le développement et la certification du 737 MAX, appareil le plus vendu par l’avionneur américain.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès de la FAA et des services de l’inspecteur général du département des Transports.

Un porte-parole de Boeing a déclaré que la compagnie avait pris des mesures pour améliorer la sécurité et était attachée à la transparence. “Quand le MAX reprendra du service, il sera l’un des appareils les plus scrutés de l’histoire, et nous aurons pleine confiance dans sa sécurité”, a-t-il dit.

Le rapport de l’inspecteur général du département américain des Transports est le dernier en date à souligner un processus défaillant de certification du 737 MAX, tandis que le département américain de la Justice a ouvert une enquête criminelle.

Le 737 MAX est cloué au sol depuis mars 2019 après deux accidents en l’espace de cinq mois ayant provoqué la mort de 346 personnes en Ethiopie et en Indonésie. Le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause pour les deux accidents.

Dans son rapport, l’inspecteur général s’intéresse à l’ensemble du processus de certification de l’appareil, depuis ses premières phases en janvier 2012, jusqu’au deuxième accident meurtrier.

Il détaille des accusations de “pression indue” de la part de la direction de Boeing sur des employés chargés de la gestion des certificats de sécurité, et reproche à l’avionneur d’avoir gardé la FAA dans le brouillard à propos de changements importants apportés au système MCAS.

Les services de l’inspecteur général ont prévu d’adresser des recommandations à la FAA plus tard dans l’année, selon des commentaires effectués par le département des Transports dans un rapport préliminaire communiqué le 8 juin.

La FAA étudie actuellement les mises à jour apportées par Boeing au logiciel du 737 MAX. Une série de vols de certification ont débuté lundi. |nL8N2E65VT]

David Shepardson, Eric M. Johnson et Tracy Rucinski; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below