August 10, 2018 / 1:28 PM / 4 months ago

Macron fait des propositions à Poutine pour régler le cas Sentsov

Emmanuel Macron a fait vendredi "plusieurs propositions" à Vladimir Poutine pour trouver une solution urgente au cas du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, emprisonné en Russie et en grève de la faim depuis trois mois, et le président russe s'est engagé à y répondre rapidement, a annoncé l'Elysée. /Photo d'archives/REUTERS/Rafael Marchante.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a fait vendredi “plusieurs propositions” à Vladimir Poutine pour trouver une solution urgente au cas du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, emprisonné en Russie et en grève de la faim depuis trois mois, et le président russe s’est engagé à y répondre rapidement, a annoncé l’Elysée.

“Le président de la République a fait part au président Poutine de son inquiétude, alors que l’état de santé de M. Sentsov semble se dégrader dangereusement, et de la nécessité pour la Russie de trouver de façon urgente une solution humanitaire à cette situation”, peut-on lire dans un communiqué.

“Le président de la République a fait plusieurs propositions en ce sens. Le président Poutine s’est engagé à y répondre et à diffuser rapidement des éléments sur l’état de santé de M. Sentsov”, ajoute ce compte rendu de la conversation téléphonique.

Le Kremlin avait publié une heure auparavant un communiqué sur cet entretien, qui a également porté sur la situation en Syrie, mais sans évoquer la discussion sur Oleg Sentsov.

Accusé d’avoir commis des attentats “terroristes” en Crimée après l’annexion de cette région ukrainienne par la Russie en 2014, Oleg Sentsov, 42 ans, a été condamné en 2015 à 20 ans de colonie pénitentiaire à l’issue d’un procès qualifié de “stalinien” par Amnesty International.

L’Union européenne avait affirmé de son côté que ce procès violait le droit international et le département d’Etat américain avait dénoncé un “clair déni de justice”.

Oleg Sentsov, qui a plaidé non coupable et a dénoncé un procès politique, a entamé une grève de la faim le 14 mai pour exiger la libération de tous les “prisonniers politiques” ukrainiens détenus en Russie. Sa cousine Natalia Kaplan a évoqué mercredi sur son compte Facebook “une situation catastrophique”, indiquant qu’Oleg Sentsov ne pouvait “presque plus se lever”.

A Bruxelles, la porte-parole du Service d’action extérieure de l’UE, qui coordonne les positions diplomatiques des Vingt-Huit, a exhorté vendredi Moscou à libérer “sans délai” Oleg Sentsov ainsi que “tous les citoyens ukrainiens détenus illégalement en Russie et dans la péninsule de Crimée”.

Yves Clarisse, édité par Julie Carriat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below