July 19, 2019 / 12:41 PM / a month ago

L'Etat néerlandais en partie responsable du massacre de Srebrenica

La Cour suprême des Pays-Bas a jugé vendredi d'Etat néerlandais en partie responsable du massacre par les forces serbes de 350 musulmans de Bosnie en juillet 1995 à Srebrenica, confirmant ainsi un précédent jugement rendu en 2017. /Photo prise le 19 juillet 2019/REUTERS/Eva Plevier

LA HAYE (Reuters) - La Cour suprême des Pays-Bas a jugé vendredi d’Etat néerlandais en partie responsable du massacre par les forces serbes de 350 musulmans de Bosnie en juillet 1995 à Srebrenica, confirmant ainsi un précédent jugement rendu en 2017.

Elle a cependant ramené la responsabilité de l’Etat néerlandais à 10% des dommages subis par les familles des victimes, contre 30% en 2017.

Environ 8.000 musulmans, des hommes et des adolescents qui se trouvaient dans la région de Srebrenica, avaient été emmenés par les Serbes et exécutés sommairement.

Parmi eux, 350 s’étaient réfugiés dans une base de casques bleus néerlandais d’où ils avaient été renvoyés.

La Cour suprême a jugé que ces hommes auraient dû être autorisés à rester dans la base de l’Onu, sachant qu’ils risquaient la mort s’ils en étaient chassés.

Le ministère néerlandais de la Défense a déclaré qu’il acceptait le jugement de la Cour, ainsi que l’évaluation des dommages.

Le montant de ces dommages n’est pas spécifié mais dans une affaire précédente l’Etat néerlandais a versé plusieurs dizaines de milliers d’euros à des survivants.

Stephanie van den Berg et Bart Meijer; Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below